ICI, LÀ ET AILLEURS

ICI, LÀ ET AILLEURS

VENISE – Caffe' Quadri

LORSQUE LE VENT SOUFFLE SUR LA VILLE, RIEN DE TEL APRÈS UNE JOURNÉE DE VISITES, DE CHEMINS PERDUS ET RETROUVÉS QU'UN BON CHOCOLAT CHAUD DANS CE LIEU MAGIQUE ET ROMANTIQUE EN DIABLE.

 

DSC00364.JPG quadri.png

 


Bien sûr à 10 euros, le chocolat n’est pas donné mais quel chocolat ! servi sur un plateau en argent – avec deux pots, l’un de lait et l’autre d’un chocolat fondu, épais et odorant à souhait – dans un décor rococo de théâtre ou de palais, débordant de stucs dorés qui mettent en valeur les tableaux de Guiseppe Ponga représentant la Venise de l’époque avec ses fêtes féériques, 

Bien sûr, sans oublier les scènes de la vie courante de Pietro Longhi qui n’est pas sans rappeler Tieppolo et sa palette aux couleurs vives.

intérieur 4.JPG intérieur é.JPG

intérieur.JPG

 

Une succession de petits salons où il fait bon se cacher pour rêver ou papoter.

Des petites tables en marbre, des chaises et des canapés en brocart jaune pâle brodés pour marquis et marquises en goguette, des colonnettes en marbre rouge brun et voilà le décor est planté pour le plus délicieux entracte de la journée, après celui du matin juste en face. Le service est courtois, discret et affable.


DSC00360.JPG restaurant é.JPG

 

Au premier, deux superbes salles de restaurant en plongée directe sur la place à la cuisine très renommée.  Hélàs, mais aucun prince ne m’y a invité à dîner, avec ce temps, ils étaient sous d’autres cieux ! Au beaux jours, une belle terrasse avec son orchestre, pour siroter le cocktail maison, le martini dry.

 

800px-Gran_Caffè_Ristorante_Quadri.jpg


Peut-être un peu d’histoire vous intéresse ? Car un lieu qui a passé des siècles sur la place Saint-Marc a forcément une histoire à raconter et celle-là est passionnante.

Quadri c’est le nom d’un monsieur qui se prénommait Giorgio natif de Venise mais comme tous les marchands, part faire fortune à Corfou alors appartenant à Venise, dans la première moitié du 18e siècle. Un début de vie sans histoire, un mariage avec une jeunesse du coin du nom de Naxina.

Image 2.png Image 3.png


Mais les temps changent, le danger approche,  Venise bazarde ses territoires et Giorgio sentant le vent tourner, décide de rentrer à Venise avec femme et économies. En 1775, il achète une boutique déjà célèbre sous les Procuraties, qui vend un vin fortifiant “le vin de Malvoisie” au beau linge vénitien.  
Giorgio, sur les conseils judicieux de Naxima veut proposer de “l’eau noire et bouillante” comme on désigne alors le café (boisson provenant d’une graine que les turcs appellent khavé). Il faut dire qu’à Venise à cette époque les caffè se comptent au nombre de 208 et sur la place Saint Marc pas moins de 24. Donc, le Quadri est lancé, les habitués passent du vin au caffè pour le plus grand bonheur des patrons.

On n’est pas éternel, les Quadri partent au paradis des cafetiers et de nouveaux propriétaires, les frères Viviani investissent les lieux en rénovant de fond en combles si on peut dire, les petits salons du rez-de-chaussée dans l’esprit de l’époque et ouvrent au premier les salles du restaurant. C’est un succès immédiat et extraordinaire. 

Rien n’a changé depuis et c’est avec le même frisson délicieux que l’on se retrouve dans ce lieu raffiné et hors du temps, témoins de rendez-vous célèbres dans un caffè chargé d’histoire.

Des fantômes célèbres sont toujours à errer dans les petits salons et font parfois la causette à de belles dames solitaires.

 

121 place San Marco 30124 Venezia - ouvert du mardi au dimanche de 9h à minuit.


03/01/2014
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Voyages & tourisme pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 27 autres membres