ICI, LÀ ET AILLEURS

ICI, LÀ ET AILLEURS

PARIS 5e - Atelier Étienne-Martin

1963, rue du Pot-de-Fer au numéro 2, j’habite sous les toits. Cela pourrait être "Dans la dèche à Paris" de Georges Orwell, d’ailleurs il habita un hôtel au n°6 (depuis disparu), mais ce n’est pas exactement le cas.

 

https://static.blog4ever.com/2012/11/719673/atelier-e--tienne-martin.png
A l’époque, le quartier n’est pas du tout hanté par les bobos en tout genre. C’est populaire, ça vibre, ça vit, des ateliers dans les cours, des gens sans histoire mais aussi pas mal de marlous qui n’hésitent pas à sortir leur surin le soir dans une impasse, histoire de régler leurs petites affaires.
Je croise souvent un drôle de personnage, barbu, accoutré bizarrement pour l'époque, qui semble bien solitaire mais parfois retrouve des copains au bistrot du coin de la rue.

 

https://static.blog4ever.com/2012/11/719673/PAR88345_4951560.jpghttps://static.blog4ever.com/2012/11/719673/PAR414289_4951559.jpg

"C’est un sculpteur" me dit-on "il a son atelier depuis de nombreuses années au 11, c'est monsieur Etienne" dit avec respect et admiration. 

2011, Vannes, exposition Étienne-Martin.
Entre ces deux dates, il faut glisser 1984 et 2010 à Pompidou, deux expositions très importantes surtout la première qui fut faite de son vivant. Une très belle reconnaissance !

 

https://static.blog4ever.com/2012/11/719673/abe--ce--daire-1977.png https://static.blog4ever.com/2012/11/719673/mur-miroir-1977.jpg
Abécédaire et Mur-miroir - exposition à Pompidou en 1984. 

Flash back, retour rue du Pot-de-fer en 1963.
C’est l'année précédente qu'est apparu le premier Manteau, la Cinquième Demeure si l’on peut dire ! Elle ne ressemble pas à ses sœurs, elle est faite de tissus, passementerie et cordes blanches qui serpentent sur un tissu foncé mais pas n’importe comment.

 

https://static.blog4ever.com/2012/11/719673/Image1-45005_w525.jpg

 

Le Manteau c’est d’abord un vêtement-sculpture, grande première dans l’histoire de l’art du 20e siècle.
Il me fascine ! Cela pourrait être le manteau d’un acteur chinois du 16e siècle, cela pourrait être un condensé ésotérique, cela pourrait être un melting pot d’archaïsme, de christianisme (la croix qu’il peut rappeler) et de statuaire africaine.
C’est énigmatique, c’est très plastique, c’est à la fois une sculpture et un dessin par le travail et l’assemblage des matériaux.

 

https://static.blog4ever.com/2012/11/719673/coupe-horizontale-de-la-maison-de-Loriol.png

https://static.blog4ever.com/2012/11/719673/Capture-d---e--cran-2015-06-30-a---13.56.13.jpghttps://static.blog4ever.com/2012/11/719673/demeure-11.jpg
Coupe de la maison de Loriol et croquis pour Hommage à Lovecraft et Demeure n°4

Quand on l'examine de près, ce cordon blanc qui circule sur le Manteau et à l'intérieur interpelle, on est forcé de constater que ce boyau blanc rappelle quelque chose de déjà vu. Et oui, c'est le tracé schématisé des Demeures précédentes.
Hommage à Lovecraft, Nuit ouvrante, Demeure n°3 et Demeure n°Lanieff sont là sur le Manteau. L’une est sur la manche droite, l’autre sur la manche gauche, la troisième sur le revers et la quatrième à l’intérieur.
Ce Manteau est donc une juxtaposition, en quelque sorte une façon d’exorciser son humanité.

C'est un vêtement à habiter, c’est une correspondance entre cette fameuse maison natale de Loriol et son vécu, entre l’architecture et un corps.
Ce Manteau, de son vivant Étienne-Martin le portait dans certaines circonstances, mais je ne l'ai jamais vu l'endosser.

 

https://static.blog4ever.com/2012/11/719673/manteau-demeure.png

 

 

Étienne-Martin travailla toute sa vie d'artiste dans cet atelier jusqu'à 1995 ou il alla rejoindre ses amis à jamais.
Pour le mot de la fin je ne peux citer que l’artiste pour mieux comprendre cette Demeure « Le 4 février 1913, je revêtis ce manteau à 20 heures dix dans l’alcôve de la porte du cœur. C’était un soir de mardi gras ».
Je vous donne les clés pour la traduction : 4 février = jour de sa naissance, l’alcôve = le lit familial de la maison natale où mourut sa grand mère.
"Je me suis souvenu de mon enfance et j'ai dessiné ma maison".

Je n'ai évoqué ici que ce fameux Manteau car pour moi il est exceptionnel, mystérieux, il me fait rêver.
Ses Demeures sculptées dans divers matériaux sont trop monolithiques à mon goût, elles ne provoquent pas l'émotion que j'éprouve devant le Manteau, mais c'est personnel.

 

https://static.blog4ever.com/2012/11/719673/demeure-X-parc-de-bercy.jpg

 tuileries.JPG

 

 

 

 

On peut voir certaines de ses sculptures dans le jardin des Tuileries et dans le parc de Bercy.

Pour la biographie d’Étienne-Martin vous êtes priés de consulter l’excellent ouvrage édité par le centre Pompidou.

 

11, rue du Pot-de-fer - Paris 75005

 
 


30/06/2015
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Voyages & tourisme pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 27 autres membres