ICI, LÀ ET AILLEURS

ICI, LÀ ET AILLEURS

PARIS 6e - Le Montana


Je l’ai déjà dit et redit,il n’y a plus d’après à
Saint-Germain-des-près ! Les clubs de jazz se sont tirés sous d'autres cieux. Les rescapés, relookés par les séries de frangins qui hantent les nuits parisiennes, pas façon Offenbach mais plutôt style gangsters russes. 

 

 

 

Cette rue Saint-Benoit à une époque antédiluvienne était en quelque sorte ma deuxième caverne. Après le petit-déj devant l’église, on partait s’essayer à dessiner du nu quelques rues plus loin. Le midi, deux ou trois cantines de la rue nous servait du mammouth pour un prix plus que raisonnable qui ferait figure aujourd’hui de bizarre, vous avez dit bizarre, comme c’est bizarre tous ces endroits qui nous hantent.
Pour en revenir au Montana, à l’époque c’était le concurrent du Bilboquet situé en face. Mais au Montana la programmation n’était pas aussi légendaire que son illustre voisin. On faisait des allers et retours entre les deux établissements.

 

 

 


En 2005, exit Le Montana version jazz, André, du Baron en prend possession pour en faire un lieu branché people à l’ambiance rock. Le décor est genre gothique revisité par Vincent Darré, moi j’adore ! Bien sûr de belles créatures se déhanchent siglées, des créateurs de tout poils se sourient, se donnent l’accolade et s’interpellent par leur prénom. On est dans un super magazine de mode en papier glacé.
Pour étayer sa soif, le grand mec au crâne rasé derrière son bar pourra vous proposer le B52 boisson Montanesque et explosive, kalhua, Grand Marnier et Baileys. Attention ne pas se jeter dessus, se fait flamber avant de se le jeter derrière le gosier, façon vodka, et gloups, je suis en flammes !
Le mojito est souvent dans ce genre d’endroit ma boisson préférée. Avec lui pas trop de déception, ici il est très bien dosé et servi avec de la menthe fraîche bien broyée comme il se doit.
Si un soir l’envie vous prends de pousser la porte de ce lieu chic et select le must actuellement, un conseil, demander au grand crâne rasé, ce que boivent la plupart des peoples qui vous entourent et il vous répondra “La piscine”, avec un air de celui qui connaît la chanson ! Vous allez vous offusquer, pousser de grands cris quand il vous avouera sa composition "quelques glaçons surnageant dans une flûte de champagne !

Prenez plutôt un mojito, vous ne serez pas déçu, la nuit peut être longue entre les deux niveaux, car au sous-sol on peut danser !
Les prix ? 10 à 20 € pour une des divines boissons citées !

 

 
28, rue Saint-Benoit, tél. 01 44 39 71 00. Ouvert tous les jours de 23h à 5h.


29/12/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Voyages & tourisme pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 27 autres membres