ICI, LÀ ET AILLEURS

ICI, LÀ ET AILLEURS

BILBAO - Musée Guggenheim

AU 12e SIÉCLE ON BÂTISSAIT DES CATHÉDRALES, AU 20e SIÉCLE ON A ÉLEVÉ DES MUSÉES À L'ÉCHELLE DES CATHÉDRALES, LA FOI EST TOUJOURS LÀ MAIS PAS AU MÊME NIVEAU ET LES ENJEUX SONT PLUTÔT ÉCONOMIQUES ET POLITIQUES QUE SACRÉS ET MYSTIQUES.

 

 

 

IMG_5587.JPG

 

Le Guggenheim de Bilbao avant d’être un musée est surtout une œuvre d’art. Une sorte de chaos organisé et maîtrisé aux immenses pétales de pierre blonde et d’écailles de titane aux couleurs de pluie ou de soleil, s’interconnectant avec l’acier et le verre tout en s’enroulant et se déployant au bord du fleuve. 

Puppy le cabot chéri de Koons très chic très choc vous accueille en toutes saisons dans ses habits fleuris.

 

guggenhiem pour avis1.jpg

 

C’est le célèbre architecte américain Frank O. Gehry entre autre l’auteur de la cinémathèque parisienne (dans une autre vie le Centre culturel américain) et de la Fondation Vuitton à Paris  qui fut choisit de par son plan audacieux et aussi par son intégration dans le plan de restructuration de la ville.

 

IMG_5510.JPG IMG_5518.JPG

IMG_5550.JPG IMG_5565.JPG


C’est aussi une sculpture à la silhouette surprenante qui s’enroule autour d’un atrium, axe central de l’œuvre. Une lumière zénithale lui procure une clarté extraordinaire même par jour de pluie et à Bilbao la pluie on la connaît aussi bien que le soleil ! 

Quand on pénètre dans ce coeur on a un choc, l’espace est monumental, vide, couronné d’une coupole métallique vitrée. Une multitude de passerelles, d’ascenseurs vitrés et d’escaliers relient les 19 galeries des 3 niveaux de l’ensemble.

 

IMG_5538.JPGIMG_5545.JPG

IMG_5535.JPGIMG_5543.JPG

 

Les murs vitrés offrent aux visiteurs une vue superbe sur la ria et les collines environnantes, la nature est là tout près. 

Les expositions temporaires trouvent leur place dans une galerie exceptionnelle de 130 m de long, sans colonnes ni soutien s’étendant sous le Pont de la Salve. 

La collection permanente regroupe les œuvres des artistes les plus représentatifs des 20 et 21e siècles. Éléments significatifs de Pop Art, Minimalisme, Arte Povera, Art conceptuel, Expressionnisme abstrait entre autre qui circulent entre les quatre fondations, la maison mère à New York, Venise, Berlin et Bilbao.

 

2003-Saura-Memoria-y-recuerdo-560x450.jpg Barcelo-Diluvio-560x452.jpg
Saura-24-cabezas-560x404.jpg

Le groupe des basques…

 

On trouve des salles consacrées à un artiste, d’autres réservées à des œuvres spécifiques d’un mouvement pour en comprendre le mécanisme et le déroulement créatif. L’art contemporain basque est bien représenté avec Tapiès, Barcelo ou Enchilida. L’accrochage change souvent, les salles sont immenses avec très peu d’œuvres et le public clairsemé, autant d’atouts pour  admirer en toute sérénité.

 

Kiefer_A_Berenice_1989-560x407.jpgKiefer_A_Tierra-de-los-dos-rios-Zweistromland_1995-560x329.jpg

Kiefer_A_Gilgamesh-y-Endiku-en-el-bosque-de-cedros-1981-369x500.jpgKiefer_A_Lucha-de-imagenes-Bilderstreit_1980-375x500.jpg

La salle consacrée à Kieffer

 

Lors de mon passage, un dialogue entre deux sculpteurs très représentatifs  du 20 et 21e siècle. L’un, vivant et américain, Richard Serra, l’autre, Constantin Brancusi, roumain de naissance, parisien d’adoption, qui depuis 1957 s'entretient  avec Rodin dans un certain paradis ou enfer !

 

IMG_5555.JPG IMG_5531.JPG

 

De surprenantes affinités là ou on ne les attends pas. Serra, c’est le gigantisme, le minimalisme, l’œuvre dans laquelle on pénètre, qu’on ausculte, qu'on a envie de caresser, un labyrinthe d’acier posé et déroulé sur le sol dans un équilibre fragile. 

L’aspect “rouillé” est donné par une solution que l'artiste applique au pinceau et dont il contrôle la corrosion pour donner une variété de couleurs aux lourdes plaques. Quand on est dans ou devant une sculpture de Serra, on a souvent une impression d’insécurité et de petitesse renforcée par la beauté de la couleur de la rouille ainsi par des perspectives élancées fuyant vers des horizons sans impacts.

 

53.1329_ph_web.jpg 76.2553.51_ph_web.jpg

 

 

L’autre, Constantin, le précurseur de la sculpture moderne, c’est l’opposé, des petites pièces avec ses fameuses têtes, qu’elles soient en bronze ou en pierre, lustrées, lissées, polies. Seuls une bouche, deux bouches, un sourcil, une natte nous rappelle l’humanité de l’œuvre. Les oiseaux sont aussi prêts à s'envoler, traits de bronze suspendu dans la lumière pluvieuse.

Le spectateur, là aussi, d’un regard neuf, observe la sculpture dans l’espace, lui procurant un impact physique très fort, une communion se fait entre l'observateur et l'œuvre, on a envie de caresser ces visages muets à jamais et on est prêt à s'envoler avec les oiseaux vers un soleil éternel. 

 

 IMG_5569.JPG

Les artistes s'exposent aussi à l'extérieur tout le long de l'étang entre le fleuve et le musée. C'est la gigantesque araignée de Louise Bourgeois, la "Maman", dévoreuse, magique, envoûtante. Plus gai, le bouquet de tulipes géant aux couleurs acidulées, toujours de Jeff, sacré Jeff !

 

 

IMG_5525.JPGIMG_5566.JPG

IMG_5563.JPGIMG_5523.JPG

 

 

"Le grand arbre et l'œil" d'Anish Kapoor dresse ses boules de chrome et non ses branches de bois !

Le soir, à la tombée de la nuit, "Les fontaines de feu" d'Yves Klein  prennent vie en lançant leurs jets de feu dans le ciel aussi tourmenté.  

Étonnante sculpture éphémère d'eau et de brouillard, inconstante, insaisissable de l'artiste japonais Fujiko Nakaya qui se modèle avec l'atmosphère ambiante et cela à un rythme régulier que l'on peut voir sur le bassin arrière.

 

 

IMG_5546.JPG IMG_5557.JPG

 

La visite est terminée, une journée à arpenter, grimper, descendre, se glisser, regarder et toucher des yeux, tourner et lever la tête, étendre les bras, caresser les écailles de titane et vibrer dans la petite musique de l'art  sans soleil là haut mais dans le cœur !

Un auditorium, une boutique librairie, un restaurant complètent l’ensemble.

 

IMG_5583.JPG IMG_5584.JPG

 

 

Un seul regret, pas assez d'œuvres exposées, je suis restée sur ma faim que j'ai heureusement satisfaite au musée des beaux arts son voisin, un palmarès ensoleillé sous une pluie diluvienne.



20/10/2015
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Voyages & tourisme pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 27 autres membres