ICI, LÀ ET AILLEURS

ICI, LÀ ET AILLEURS

MORBIHAN - CHÂTEAU DE KERGUÉHENNEC - 56500 Bignan

Cela ressemble au château de la Belle au bois dormant mais ce n'est qu'apparence. C'est le centre d'art contemporain du Morbihan et propriété du Département depuis 1972. Un château du XIXe aux dépendances aménagées en lieux d'expositions d'artistes vivants
très avant-gardistes.

 

1280px-Domaine_de_Kerguéhennec_(1).JPG

 

Le château a été rénové en 2008, un régal pour les yeux tant la décoration est magnifique. Les artisans qui ont participé à sa rénovation l'ont fait avec les techniques de l'époque.

Il a été construit vers 1710 par un certain Olivier Delourme. Une imposante et majestueuse bâtisse à la parfaite unité sur un plan classique de fin de règne d'un très certain Louis XIV.

 

 

IMG_4225.JPG IMG_4224.JPG
Les écuries vu des bergeries. Succession de petites stalles ou se déroulent les expositions temporaires.

 

Un exemple parfait de ces demeures du XVIIe siècle aux proportions harmonieuses dont les dépendances, bergeries et écuries, s'organisent autour d'une cour et servent d'écrin aujourd'hui aux expositions d'art.

 

IMG_4211.JPGIMG_4214.JPG   IMG_4217.JPG

 

Le domaine en lui-même est très ancien et remonte au moyen-âge, on l'appelle la seigneurerie de Bihan, la puissante et ancienne famille De Rohan-Chabot en est propriétaire mais le dernier rejeton Louis  vend le domaine en 1703 aux frères Daniel et Laurent Hogguer, banquiers de leur état, suisses et de surcroît protestants !!!. Les Hogguer connaissent très bien la région mais surtout Lorient ou est installée la Compagnie des Indes à laquelle ils prêtent régulièrement de l'argent. Les deux frères font appel à l'architecte vannetais Olivier Delourme pour construire un château digne de leur réputation. Le domaine restera la propriété de la famille jusqu'en 1732. Retour à la case départ, le domaine est revendu à la famille Rohan !!

Après une succession de proprios qui ne ne font passer, enfin, en 1872 le domaine est racheté par le vicomte Paul-Henri Lanjuinais. Lui, il sait ce qu'il veut, tout d'abord en faire sa résidence principale et pour cela quelques travaux sont nécessaires. 

C'est une vision "rousseauiste" que veux donner Paul-Henri Lanjuinais  et comme tout nouveau propriétaire il souhaite en améliorer son aspect et confie les travaux de transformation à l'architecte Ernest Trihe un élève de Viollet-Leduc mais aussi restaurateur des châteaux de Blois et Fontainebleau.

Un porche, des lucarnes de frontons, un campanile avec horloge, un fronton central sculpté apparaissent pour embellir la bâtisse. L'intérieur est lui aussi réaménagé pour le confort de ses hôtes.

IMG_4223.JPG

 

 Le hall d'accueil au rez-de-chaussée donne accès à des pièces en enfilade comme il était d'usage jusqu'au 20e siècle. D'une part, une salle à manger pour accueillir une vingtaine d'invités autour d'une imposante table ovale, les chaises sont d'origines et l'ensemble est assez éclectique.

 

 IMG_4219.JPG

 

Au fronton de l'imposante cheminée une citation qui rappelle l'érudition et les convictions chrétiennes du maître des lieux "Toi qui as le bonheur de participer aujourd'hui à de riches banquets, n'oublie ni l'hôte, ni le pauvre". 

D'autre part, une vaste bibliothèque dans des tons verts sublimes entièrement lambrissée d'essences variées mélangeant le chêne et le noyer.

 

IMG_4213.JPG
  

Malheureusement derrière les grillages protecteurs des bibliothèques l'importante collection du comte a disparu!

Un salon pour danser en robe d'époque, un carnet de bal à la main. Un lambris or et bleu, des boiseries, un plafond polychrome à la "française" pastichant le Grand Siècle.

 

IMG_4210.JPG IMG_4216.JPG

Un gigantesque miroir, une belle console en bois doré, deux lustres en bronze sont les vestiges d'un mobilier qui fut somptueux. 

Un fumoir à faire rêver mais strictement interdit aux femmes ou les amis du comte venaient s'y détendre et parler entre hommes !.

 

IMG_4212.JPG

Une salle de billard au mobilier d'époque, encore une pièce réservée à ces messieurs !
Au sous-sol une imposante cuisine et ses dépendances avec un immense piano non pas pour faire ses gammes mais ses casseroles, digne d'un roman de Balzac !

 

IMG_4209.JPG

 

 Le premier étage ou se trouvait les appartements privés a été transformé pour recevoir des expositions et accueillir la collection du peintre Tal Coat. 

Le parc de 170 hectares n'est pas oublié et le comte fait appel aux  célèbres Denis Bülher et son frère. Une esquisse d'ensemble est faite mais c'est le jardinier en chef Jarry qui donnera au parc sa vision actuelle.

 

IMG_9112.JPG

 

Les frères Bulher ont déjà à leur actif le parc de la tête d'Or à Lyon et les jardins du Thabor à Rennes. Les allées rectilignes et le paysage à la française vont laisser place à des lignes plus sinueuses et romantiques. Une succession de clairières, un arboretum, un grand-bois, des allées bordées de magnolias, d'azalées, de rhododendrons lesquels au printemps font des feux d'artifices superbes et délirants. Une superbe allée cavalière dans la perspective du château sera creusée pour des galopades entre gens bien nés ! Deux étangs de belles proportions pour les pêcheurs du temps présent.

 

 IMG_9106.JPG

 

Le parc de sculptures, un des plus important en Europe avec plus d'une vingtaine d'œuvres d'artistes contemporains reconnus est le but d'une belle balade à travers le domaine.

 

IMG_4226.JPG  IMG_4230.JPG

IMG_9104.JPG  IMG_9119.JPG

Une cafétéria, La chouannière, pour les petites faims ou le goûter, c'est parfait pour passer un après-midi hors du temps et loin des sentiers battus. Excellente et délicieuse formule pour y déjeuner aussi bien à l'intérieur qu'aux beaux jours dans la cour.

"Ô temps suspends ton vol et vous heures propices suspendez votre cours, laissez-nous savourer les rapides délices".

 

 

Domaine de Kergéhennec, 56500 Bignan - Entrée libre et gratuite

Ouvert les jours fériés sauf les 25 décembre et 1er janvier

Du 28 juin au 20 septembre ouvert tous les jours de 11h à 19h

Du 21 septembre au 27 juin ouvert du mercredi au dimanche de 12h à 18h

Parc de sculptures ouvert tous les jours de 8h à 21h

 



26/01/2015
8 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Voyages & tourisme pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 27 autres membres