ICI, LÀ ET AILLEURS

ICI, LÀ ET AILLEURS

VENISE — Burano

On embarque un matin  pour l’île des dentellières, un voyage merveilleux sur  la lagune, des jeux de lumières fabuleux,  des îlots mystérieux nous faisant un clin d’œil.


Quarante cinq minutes plus tard, nous abordons l’île des dentellières, qui est aussi l’île des pécheurs —  petites menottes dans grosses poignes — pour découvrir une île magnifique, un enchantement coloré et explosif. Une résille de petits canaux bordés de maisons basses  chacune dans sa couleur, à un ou deux étages avec au loin le campanile qui penche autant que la tour de Pise.

 

DSC00470.JPG

 

Au fil de la balade on est  envahit par une impression d’authenticité et de sérénité, bien loin de la foule de Venise.

DSC00454.JPG

 

Ce qui surprend, ce sont toutes ses maisons colorées et aucune de la même couleur, des teintes très vives se succèdent en un hallucinant ballet. Pourquoi? lorsque les pêcheurs étaient en mer, ces messieurs pouvaient repérer ainsi leur "mezzo fresco" d'épouse dans ses allées et venues car le bateau n'était jamais loin de la maison !

 

 

DSC00464.JPG  DSC00468.JPG
DSC00472.JPG   DSC00466.JPG

Pour en revenir à nos dentellières, il faut savoir que la dentelle de Venise est née au 15e siècle et dérive de la broderie. Elle est célébre dans le monde entier pour son célèbre “point en l’air” qui a donné à l’île sa réputation. Contrairement à leurs voisins de Murano, les femmes travaillaient chez elles.

 

 DSC00458.JPG DSC00484.JPG

Cen’est qu’en 1872 que l'on commence à enseigner cet art, une école est crée par la comtesse Adriana Marcello, le succès est prodigieux, une véritable entreprise qui gére les commandes venues de toute l’Europe. Mais hélas, dans les années 30, la mode de la dentelle tombe en désuétude et l’école ferme en 1960 pour renaître en musée en 1981.

 

 ile_burano_venise_10.jpg burano-emma-vidal-dentelle-2.jpg

On peut y admirer une passionnante et impressionnante collection qui démontre ainsi la richesse et la diversité de la production. Des pièces de grandes valeurs, ainsi que des documents attestant la réputation de la dentelle de Venise avec son célèbre "point en l’air" qui a donné ainsi à l’île sa réputation mondiale et cela depuis le 15e siècle.

 

DSC00459.JPG DSC00462.JPG

 

Petite parenthèse, la dentelle en italien se dit “merletto” qui vient du mot “merli” ornement architectural qui ornait les palais vénitiens de l’époque. La dentelle se réalise depuis toujours sur un coussinet cylindrique sur lequel est posé le dessin.

 

DSC00478.JPG

Mais, hélas, il ne reste sur l’île que quelques dentellières qui perpétuent la tradition dont la production est vendue dans les quelques boutiques. faut que je pense à en parler à mon pote Jean-Paul en rentrant à Paname, il peut mettre un peu de dentelle dans ses marinières, histoire de changer de look !  Par contre la pêche y est toujours artisanale et  active et dans les filets, les poissons de la lagune sont vendus à la ville.

 
DSC00471.JPG
 

 

Avant de rentrer à Venise, heureuse de cet enchantement qu’est Burano, un petit bonjour à Baldassara Galuppi célèbre musicien et enfant du pays dont la statue qui lui est dédiée orne la vaste place devant le musée. Mais si, vous ne connaissez que lui et son fameux air "la la, mi fa do, la la !!!

"Vai a presto"!!!

 


03/03/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Voyages & tourisme pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 27 autres membres